À propos

Le « je » n’a pas vraiment lieu d’être sur ce site, ce blog. Il sera donc presque uniquement cantonné à cette page.

Qui suis-je ?

Vaste question. Je suis Ariane, du même prénom que la fille du roi Minos qui permet à Thésée de sortir du labyrinthe après avoir vaincu le Minotaure. Ce fil qu’on associe si souvent à mon prénom, j’aime le voir comme un lien entre les choses. D’une lecture, une rencontre, une découverte, on tire le fil pour en savoir plus, pour établir d’autres connexions. C’est de là que vient le nom de ce blog.

Je suis ingénieure agronome de formation, avec une spécialisation dans les circuits courts et de proximité, les produits de terroirs, les liens entre milieux urbains et ruraux. Au-delà d’un simple diplôme, les problématiques liées au monde agricole et à la souveraineté alimentaire me passionnent depuis le plus jeune âge (quand certains étaient fan de Mickael Jackson, j’admirais plutôt Olivier De Schutter, rapporteur pour le droit à l’alimentation à l’ONU et Pierre Rabhi, qu’on ne présente plus).

Je suis engagée, militante, fervente défenseuse de l’environnement, de l’agro-écologie et de l’égalité hommes-femmes.

Je suis une lectrice. On ne choisit pas sa famille, mais j’ai la chance d’avoir été élevée par deux grands lecteurs. Cette même chance a également mis sur mon chemin des professeur(e)s de français passionné(e)s et passionnant(e)s. Comme beaucoup de personnes de la génération Harry Potter, j’aime la littérature fantasy (Le trône de fer, L’assassin royal, La horde du contrevent, Druide). Une sorte de plaisir coupable, tant ce style est considéré comme une sous-catégorie de la littérature (et non étudié sur les bancs de l’école). J’ai un faible pour la science fiction (Le voyageur imprudent), les romans engagés (Moi, Tituba sorcière noire de Salem), historiques (Le pavillon des pivoines, Règne animal), les essais féministes (King Kong Theory, Sorcière, la puissance invaincue des femmes, Beauté Fatale) et écologistes (Nous sommes ce que nous mangeons, Vers la sobriété heureuse). Je voue un amour inconditionnel à Pierre Desproges et adore l’humour de Daniel Pennac dans les folles aventures de la troupe Malaussène. Enfin, j’ai une attirance inexpliquée pour la littérature japonaise (Haruki Murakami, Durian Sukegawa).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s