[LIVRE] Le mur invisible – Marlen Haushofer

Ce livre de l’autrice autrichienne Marlen Haushofer, je l’ai découvert par hasard, grâce à une chronique de la dessinatrice et blogueuse Diglee. Il faut dire qu’après qu’elle ait parlé du livre sur les réseaux, celui-ci a été en rupture de stock et son éditeur, Acte Sud, a du le ré-imprimer. Il n’en fallait pas plus pour donner envie de le lire sur le champs.

Une femme, dont on ne connaitra jamais le nom, part passer quelques jours dans un chalet à la montagne avec des amis. Alors que ceux-ci se sont rendus au village, une catastrophe inexpliquée se produit : un mur invisible s’est dressé en plein milieu de la forêt. Marlen Haushofer nous conte alors l’histoire de cette femme seule. On découvre avec avidité ses questionnements, ses doutes, ses peurs, mais aussi son espoir, sa liberté nouvelle et le lien particulier qu’elle tisse avec les animaux et la nature qui l’entourent. Un livre captivant dont l’ambiance parfois douce, lente et contemplative devient lourde et anxiogène. Impossible de ne pas dévorer ce genre de livre en quelques jours seulement.

Le texte, datant de 1963, a été écrit dans un contexte de guerre froide. Il n’est d’ailleurs pas difficile de faire le rapprochement entre l’arme nucléaire et ce mur invisible au delà duquel toute vie semble éteinte.

L’autre intérêt de ce livre, c’est sa vision profondément féministe, voire même éco-féministe. Avec l’arrivée de ce mur, la nature et la narratrice sont libérées de l’emprise des hommes. Cette dernière redevient libre, loin de ses devoirs de femme et de mère.

Je n’ai jamais eu peur la nuit dans la forêt alors qu’en ville je ne me suis jamais sentie tranquille. Pourquoi en est-il ainsi, je l’ignore, sans doute parce que dans la forêt je n’avais pas peur de rencontrer des hommes.»

Le mur invisible – Marlen Haushofer

Notons que le talent de Marlen Haushofer n’a été reconnu que tardivement (elle est décédé 3 ans après l’écriture du livre Le mur invisible). D’après sa biographie sur le site Acte Sud, ce sont des féministes qui ont révélé son travail au grand public. Presque 50 ans après sa mort, il est plaisant de se dire que Marlen Haushofer est de nouveau sous le feu des projecteurs grâce à ce livre et à la magie des réseaux sociaux.

Marlen Haushofer, par Diglee

Pour tirer le fil et aller plus loin :


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s